AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Williams

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/06/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]   Jeu 19 Juin - 21:45

"Quand elle reconnut Blanche Neige, la peur qu’elle en eut la cloua sur place, sa terreur l’empêcha de bouger. Mais on lui avait préparé des souliers de fer qui étaient sur le feu, à rougir : on lui apporta avec des tenailles et on les mit devant elle. On l'obligea à s’en chausser et à danser dans ces escarpins de fer rouge jusqu’à sa mort, qui suivit bientôt."

    Avec un soupir, Lynn claqua le livre dans un bruit sourd et le reposa sur l'étagère. Le conte de Blanche Neige, elle le connaissait par cœur. Combien de fois sa mère le lui avait-elle raconté ? Seulement, elle était persuadée de connaître une autre version que celle qu'elle venait de lire. Dans ses souvenirs, la jeune femme se réveillait grâce au baiser du Prince Charmant. Par la suite, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, comme dans la plupart des contes... Lynn ne se rappelait tout simplement pas de la punition de la méchante belle-mère. Elle savait que beaucoup de versions de ce conte existait et sans doute était-ce pour cela qu'elle ne connaissait pas cette partie de l'histoire : sa mère lui avait tout simplement lu une variante du vrai conte des Frères Grimm, le genre que l'on lit aux enfants pour leur prouver qu'il y a le bien et le mal. Alors qu'en fait, Blanche Neige et son Prince étaient rancuniers, puisqu'ils se sont vengés... Mais cela ne changeait rien : le bien triomphait toujours du mal. Si seulement cela pouvait être vrai ici...

    Cette histoire lui faisait beaucoup penser à celle du Petit Chaperon Rouge. Saviez-vous qu'à la base, cette histoire traite de la sexualité, de la violence et du cannibalisme ? Parce que dans sa première version, aucun chasseur ne vient sauver la petite fille et sa grand-mère, hein. Elles se font manger et point barre. A bien y repenser, Lynn trouvait ça préférable que l'histoire est été modifiée. Au moins, les enfants préservaient leur innocence et continuaient à croire que tout avait une fin heureuse. Mais était-ce vraiment bien de les abreuver à coup de féerie, de contes de fées, de magie et de Prince Charmant ? Tout ça ne semblait pas exister et, une fois arrivée dans la vraie vie, comment s'adapter quand on a été nourri avec de douces illusions ?

    Bref, vous l'aurez compris, la jeune femme n'était pas d'humeur très joyeuse aujourd'hui. Mais d'ailleurs, que faisait-elle dans la bibliothèque en pleine nuit à lire des contes ? En fait, le début de la nuit avait été long pour Lynn. Extrêmement fatiguée, elle avait pourtant vu les heures défiler sur son réveil, sans parvenir à dormir. Elle avait chaud, puis froid, puis de nouveau chaud... Elle s'était tournée et retournée dans son lit pour essayer de trouver le sommeil, en vain. Au bout de quelques heures passées à ne rien faire, Lynn avait décidée de se lever et de trouver un moyen de s’occuper. Elle avait revêtu une chemise blanche un peu trop grande et un jeans pour éviter de se trimballer dans le château en chemise de nuit.

    Lynn n’avait tout de suite pas pris la direction de la bibliothèque. Elle avait d’abord était dans le hall pour analyser les murs sans portes. Elle était parfaitement consciente que tout le monde avait ‘enquêté’ ici un bon nombre de fois sans jamais rien trouver, mais elle gardait espoir. Il y avait forcément une explication, un mécanisme caché ou quelque chose dans le genre… Elle avait tâté les murs entiers et avait fini par faire chou blanc, bien entendu.

    C’est là qu’elle avait décidé d’aller à la bibliothèque. Quand elle avait le temps, c’était toujours là qu’elle allait pour chercher encore et toujours des solutions aux problèmes rencontrés dans ce château. Pour le moment elle n’avait rien trouvé mais il restait de nombreux livres qu’elle n’avait pas encore lus et qui contenait peut-être la clé du mystère. Cette bibliothèque était tellement immense que cela lui prendrait certainement encore quelques mois pour terminer de la fouiller entièrement.

    L’odeur de renfermé l’avait prit aux tripes. Elle ne changeait jamais, c’était toujours cette odeur de livres et de bois, inquiétant et pourtant rassurante. Pendant une heure ou deux elle avait lu quelques livres, sans trouver quelque chose de concret. Et puis elle était tombée sur ce livre de contes et sur celui de Blanche Neige, ce qui avait mené à son petit débat intérieur.

    Lynn bailla un peu et fixa sa montre : elle indiquait quatre heures du matin. Qu’allait-elle pouvoir faire jusqu’à l’heure où tout le monde se lèverait ? Elle était exténuée mais savait qu’elle n’arriverait pas à dormir. Et puis, elle n’avait plus tellement envie de continuer à chercher des indices ici. Elle saisit le livre de contes qu’elle avait rangé quelques minutes plus tôt et l’ouvrit à la page de La Belle au Bois Dormant. Elle commença à lire les premières lignes quand elle entendit des bruits de pas. Assise sur le canapé, elle se figea soudainement. Depuis la mort de Wyatt, elle faisait extrêmement attention à tout ce qui se passait autour d’elle. Toutes les personnes qui étaient ici n’étaient pas à l’abri d’être tués à leur tour.
"Il y a quelqu’un ?"

    Bon, il fallait avouer que, sur le coup, ce n’était pas très malin de poser la question. Mais c’était tout ce qu’elle avait trouvé à dire. Elle espérait juste que le visiteur nocturne allait décliner son identité assez rapidement, avant qu’elle ne hurle pour dissuader cette personne de la tuer si c’était le meurtrier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Cleef

avatar

Nombre de messages : 92
Age : 23
Localisation : Cherche moi =)
Date d'inscription : 07/04/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]   Lun 23 Juin - 17:53

    On aurait facilement pu le prendre pour un fantôme. Une ombre discrète mais bien présente qui vous effleure la peau en vous faisant frissonner. Neil n'était plus vraiment celui qu'il était. Car il avait l'impression d'avoir tout perdu en une seule nuit ; sa joie de vivre, son frère, cette lumière dans ses yeux qui le rendait si unique. Cela faisait quelque temps qu'on avait découvert le corps de Wyatt - il n'aurait pu dire précisément combien de temps. Ca lui brisait le coeur de se voir comme ca, si éteint et si sombre, mais il ne pouvait cacher la vérité. Ses lèvres ne s'étaient courbés en un sourire qu'il y a longtemps - trop longtemps. Il voulait rire, sourire, être heureux. Mais il n'en était jamais capable. Ce jour-là, son frère Ryan l'avait presque engeulé pour qu'il cesse d'être si légume et qu'il prenne l'air. Neil n'arrivait pas à le comprendre, mais chacun faisait son deuil à sa facon. Neil repensa aux paroles de son frère presque toute la nuit et décida de l'écouter, pour une fois. Il s'était levé en pleine nuit pour sortir de sa chambre. La décoration du château n'était pas vraiment propice au deuil. Tout semblait si vieux mais si merveilleux à la fois. Neil marchait donc sur la moquette en ne faisait aucune bruit. Il était vêtu d'un vieux chandail rayé noir et rouge et de de jeans foncés. Ses bas noirs ne produisaient qu'un maigre son feutré sur le sol. Il se promena un moment dans le château. Celui-ci était silencieux comme s'il n'y avait aucun habitant autour. Et il entra finalement dans la bibliothèque.

    Il n'avait strictement aucune idée du pourquoi qu'il entré dans une bibliothèque vers 2 heures du mat', surtout que Neil ne lisait carrément jamais, si on excluait des paroles de chansons et des partitions. Il fronca des sourcils en entendant un bruit, du genre tournure de page. Il y avait quelqu'un - ou quelque chose - c'était bien évident. Neil n'eut pas peur que ce soit le meurtrier. Il se pencha un peu sur le coté pour apercevoir une jeune femme, tranquille, qui semblait lire un conte pour enfants. Il n'avait pas envie de se manifester. Ces temps-ci, les gens avaient la fâcheuse habitude de le regarder avec leur air désolé, et Neil détestait cela. Il ne voulait pas de pitié. Elle était certes très belle, avec ses longs cheveux bruns qui semblaient si deux à la douce lumière des chandelles. Elle était tranquille, et Neil l'envia pendant un moment. Il aurait souhaité que tout ca ne soit pas arrivé, que son frère soit encore avec lui. Il ferma les yeux, sentait des larmes lui montant aux yeux. Il grogna un peu. Puis elle ferma le bouquin, ce qui le fit ouvrir brusquement les yeux. Elle semblait si douce... Neil décida de lui montrer qu'il était là. Il fit quelque pas, en étudiant son expression de terreur. Elle ne le voyait pas encore, normal qu'elle ait peur. « Il y a quelqu'un ? » Phrase typique de film d'horreur. Neil décida de s'avancer à sa vision. Il sortit donc de l'ombre.

    « Ouais, y'a moi ... Désolé si je t'ai fait peur. »

    Sa propre voix lui semblait fausse, comme si elle ne lui appartenait pas. Neil croisa le regard de la jeune femme. Elle avait des yeux magnifiques, mais le jeune homme avait tout de suite compris qu'elle l'avait reconnu, "le frère de Wyatt". Il arracha son regard du tapis et regarda les alentours. Il ne voulait pas qu'on le traite en victime. Il n'en était pas une à ses yeux.

    « Je ... m'appelle Neil. »

    Bravo, quelle originalité ! Elle le savait surement déjà. Mais le jeune homme s'en foutait. Étrangement, il avait le sentiment qu'il pourrait parler sans relâche à la jeune femme, son aura lui inspirait confiance. Il ne lui sourit pas, posant à nouveau son regard sur la moquette. Quelle civitlité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Williams

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 17/06/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
20/50  (20/50)

MessageSujet: Re: Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]   Mar 24 Juin - 23:42

    Cette sensation d’être au fond du gouffre et de ne plus pouvoir contrôler quoi que ce soit et surtout pas sa vie, Lynn l’avait déjà ressentie. Cela s’accompagnait souvent d’un sentiment de culpabilité car, c’est bien connu : quand tout va mal, on a toujours l’impression que c’est de sa faute. D’après ses souvenirs, ça avait commencé lors des premières disputes de ses parents : comme bien souvent dans les polémiques familiales, le sujet avait dérivé sur leur enfant. Ici, Lynn. Alors forcément, à force d’entendre des ‘Mais si tu lui avais accordé un peu plus d’attention, ça ne serait pas arrivé !’ ou des ‘Je suis sûre que c’est à cause de Lynn que tu me dis tout ça !’, on finit par se sentir coupable. Mais en réalité et à cette époque, la jeune femme était encore trop jeune pour comprendre exactement ce que signifiait ces mots. A dix ans, les mots ‘haine’, ‘trahison’, ‘séparation’ ou encore ‘tristesse’, bref, tous les mots désagréables à entendre ne veulent pas dire grand-chose. Elle n’avait donc fait que ressentir les choses, tout simplement. Et ce n’était déjà pas si mal. Parce qu’il n’y a rien de pire que de ressentir l’amertume ou la rancœur des gens qui vous sont proches.

    Et puis, ça avait continué après le divorce. Là, ça avait été pire que tout. Il avait fallu choisir entre papa et maman, s’expliquer avec les deux, comprendre et, surtout, réaliser. C’est ce qui avait été le plus dur pour Lynn. Quand elle avait seize ans, elle s’attendait toujours à voir ses parents se remettre ensemble et continuer comme avant. Maintenant qu’elle s’était rendu compte que ça ne pouvait pas être possible, elle n’espérait plus. Et puis il y avait eu l’animosité envers la nouvelle compagne de son père. Elle la détestait avant même de l’avoir rencontré et elle ne faisait jamais d’efforts en sa présence. Elle l’insultait, même. Par pure jalousie, certainement. Mais à tout ceci s’ajoutait la peur d’être abandonnée, de ne plus être aimée, aussi. Sans oublier la rancœur envers sa mère qui n’arrivait pas à refaire sa vie, à oublier totalement son ancien mari. Bref, un tourbillon d’émotions qu’elle n’avait pas su gérer et qui l’avait conduit vers ce sentiment de solitude et cette impression de ne servir à rien ou du moins, à pas grand-chose.

    Si elle avait repensé à tout ça en voyant le jeune Cleef, c’est parce qu’elle se revoyait quelques années plus tôt. Il semblait complètement anéanti et épuisé, comme elle à l’époque des tensions familiales. Lynn avait du mal à croire que c’était le même jeune homme que lors de leur arrivée dans ce château, celui qui était toujours de bonne humeur et qui passait son temps à faire rire les autres. Il fallait dire que c’était pareil pour la plupart des personnes ici : même les gens les plus optimistes étaient devenus carrément renfermés sur eux-mêmes depuis la mort de Wyatt. Leur situation à tous avait radicalement viré au cauchemar, c’était évident. Et si la vie reprenait petit à petit son court, cela restait toujours très difficile de se remettre de ce drame qui concernait tout le monde, même ceux qui n’étaient pas proches des frères Cleef.


    "Oh, tu ne m’as pas vraiment fait peur. C’est moi qui m’inquiète pour rien, je suis un peu sur les nerfs en ce moment." répondit-elle en souriant.

    La jeune femme aurait très bien pu préciser pourquoi elle était terriblement inquiète, mais elle se voyait mal remettre le sujet de la mort de Wyatt sur le tapis. Et puis, elle était persuadée que Neil avait compris tout seul pourquoi la vie au château marchait au ralenti. Il n’était pas idiot. Et puis, le côté un peu maternel et protecteur de Lynn venait soudainement de reprendre le dessus. Voir une personne aussi détruite que ça ravivait toujours ce trait de caractère chez la jeune femme. Et, forcément, ça n’aiderait pas le jeune homme si elle parlait de la mort de son frère dont il ne s’était visiblement pas encore remis. N’était-elle pas intelligente ?

    "Je sais comment tu t’appelles, tu es le frère de Ryan."

    Si elle l’avait pensé, Lynn avait eu assez de tact pour ne pas dire ‘Tu es le frère de Wyatt’. Il fallait dire qu’elle connaissait quand même plus Ryan que le plus vieux frère Cleef, pour des raisons… secrètes, dirons-nous.

    La jeune femme fixa un long instant le jeune homme, avant de reprendre la parole.

    "Je suis Lynn, Lynn Williams. Mais peut-être que tu le sais déjà. Que fais-tu dans cette bibliothèque à une heure si tardive ? Insomnies ?"

    Tant de questions à la chaîne pour à la fin ne pas dire grand-chose, c’était du Lynn tout craché. Mais puisqu’ils étaient là tous les deux à ne pas savoir vraiment quoi faire, autant lier connaissance, non ? Lynn le vit baisser de nouveau les yeux sur la moquette et ne pu s’empêcher de plaindre Neil. Ce qu’il traversait avec Ryan devait être terriblement dur, tellement qu’elle ne pouvait même pas s’imaginer le mal de vivre qu’ils pouvaient avoir. Elle fixa la page de son conte sur laquelle elle s’était arrêtée et eu un petit sourire.

    "Tu connais la Belle au Bois Dormant ? Ma mère me lisait souvent ce conte, quand j’étais plus petite. Il paraît que c’est de la morale de ce conte qu’est née l’expression ‘Tu ne perds rien pour attendre’. Je ne vois pas très bien d’où ça vient mais bon, puisque tout le monde le dit… Tu en penses quoi, toi ?"

    Dans ses propos, la jeune femme faisait preuve d’une innocence enfantine déconcertante. Ne cherchez pas où elle voulait en venir en parlant de contes, elle n’avait pas de but ni d’envies particulières. Seulement, elle voulait faire connaissance avec Neil et faire oublier au jeune homme pendant une soirée au moins que l’un de ses frères l’avait quitté.

    [Désolée pour ce post immonde xD Je me rattraperais la prochaine fois ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Cleef

avatar

Nombre de messages : 92
Age : 23
Localisation : Cherche moi =)
Date d'inscription : 07/04/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]   Jeu 26 Juin - 2:33

    [ IMMONDE ?! T’es folle ? Je l’ai trouvé super ! ]

    La jeune femme parut se perdre dans ses pensées. Bizarrement, Neil ne s’en surprit pas. Tout le monde au château semblait sur les nerfs. Pas étonnant une seconde. Il y avait eu un meurtre, après tout. Tout le monde semblait avoir perdu un peu de leur joie de vivre, comme si l’événement avait été une sorte « d’aspirateur de bonheur ». Euu…Neil, t’es pas dans un film de science fiction. Peu importe. La jeune femme disait quelque chose au jeune Cleef. Vous savez, lorsque vous voyez et que vous êtes sûr de l’avoir déjà vu à quelque part ? Mais que vous ne pouvez tout simplement pas le replacer ? C’est ce qui arrivait au jeune homme en ce moment. La brunette lui disait vaguement quelque chose. Mais ce n’était pas vraiment surprenant, puisqu’il avait déjà vu tous les habitants du château au moins une fois. Ca faisait quoi, un mois ? Et plus, même. À cette pensée, Neil se sentit encore plus détruit. Si au moins il pourrait sortir d’ici, voir autre choses que ces murs qui semblaient se refermer sur eux-mêmes un peu plus à chaque jour. Il suffoquait. Il devait changer d’air. Il ferma les yeux un instant et soupira d’un air désespéré. Calme-toi, Neil. Respire. Pas de larmes, il ne voulait pas de larmes. Comme si ca pourrait changer quelque chose, apporter quelconque réconfort. Comme si ca pouvait le ramener. Mais le jeune homme ne pouvait se demander : et si ca n’avait pas été Wyatt ? Si ca avait été une autre personne, comment aurait-il réagi ? Il n’aurait certainement pas été aussi anéanti, mais il n’avait aucune idée de ce qui serait arrivé. Tant de si … Et si aucun meurtre n’avait eu lieu ? Il serait certainement en train de faire la fête ou de jouer de la musique avec ses deux frères. Mais non. Ce n’était pas le cas. Il secoua la tête et rouvrit les yeux. La brunette ne sembla avoir remarqué son instant de réflexion. Elle le regarda et dit « Oh, tu ne m’as pas vraiment fait peur. C’est moi qui m’inquiète pour rien., je suis un peu sur les nerfs en ce moment. » Et elle sourit. Neil ne sourit pas, fidèle à son humeur un peu massacrante. Elle semblait avoir de bonnes intentions, et il fut content de cela. Il répondit d’un voix un peu plus joviale.

    « Comme tout le monde. »

    Elle souriait toujours, mais ce n’était pas un sourire très affirmé. Neil la comprenait. Il ne pouvait tout simplement pas lui demander de commencer à gambader comme si tout allait pour le mieux, du genre ouhhh ! je vois la vie en rose ! C’était la chose à ne pas demander en ce moment. Car même si c’était de près ou de loin, tout le monde avait été affecté par la mort de Wyatt. Et puis la phrase que la jeune femme prononça le surprit. « Je sais comment tu t’appelles, tu es le frère de Ryan. » Il ne put s’empêcher de pencher la tête d’un air surpris. N’importe qui aurait dit « tu es le frère de Wyatt ». Mais pas elle. Neil eut un petit sourire, le premier depuis des mois. Et il était sincère. Car elle avait su le comprendre, d’une certaine manière. Il ne lui répondit rien, mais il sentait qu’elle avait compris sa gratitude. « Je suis Lynn, Lynn Williams. Mais peut-être que tu le sais déjà. » C’est ca ! Lynn. Neil s’en souvenait, maintenant ! Il l’avait vu une fois, parler avec son petit frère… Ouais, il sentait qu’il se passait quelque chose entre ses deux là. Ca se voyait à des kilomètres à l’heure. En tout cas, pour un frère, oui. Elle lui demanda ce qu’il faisait si tard à la bibliothèque. La seule chose qui sortit de sa bouche fut un « Euu… ». Car il ne savait pas trop quoi lui dire. Il allait pas lui dire qu’il ne pouvait pas dormir car son frère lui avait dit quelque chose à propos de la mort de son autre frère qui l’avait fait réfléchir. Ca ne se disait tout simplement pas. Il baissa les yeux pour fixer la moquette. Non mais, qu’est-ce qu’elle avait de si spéciale pour qu’il la regarde toujours ? Mais il ne la regardait pas vraiment, il ne voyait que du rouge vin pas beau. Oh, des petits motifs jaune-orange ressemblant à du fromage du genre sans nom. Neil et ses comparaisons.

    « Disons juste que … il se passe beaucoup de choses dans ma tête en ce moment. »

    Merde, pourquoi il ne pensait qu’à la mort de son frère ? Wyatt, mort. Mort, Wyatt. Toujours. À chaque seconde. Il voulait oublier un peu, même si ce n’était que le temps d’une soirée. Et ce qu’avec Lynn lui dit, on aurait pu parier qu’elle avait deviné ses pensées. Elle parla de son livre, de morale et tout. Neil n’avait jamais été amateur de lecture, encore moins de conte de fées. Mais la jeune femme semblait vouloir lui changer les idées et le jeune homme l’apprécia beaucoup. Il ne put s’empêcher de lui sourire. Un instant, il retrouva le vrai lui.

    « Je n’ai jamais lu la Belle au Bois Dormant. Ni presque aucun conte de fées. Je l’ignorais. À vrai dire, je n’ai jamais vraiment compris la signification de cette phrase là … Je l’utilise parfois mais je n’ai jamais compris le sens. Pratique, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blanche Neige ne donne pas d'indices [PV Neil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» indices sur de futurs batiments orks
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]
» Neige demande un RP...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • ON . S'ENFONCE . . . :: BIBLIOTHEQUE .-
Sauter vers: