AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loris Sanders

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 23
Localisation : Here... Or... Behind You.
Date d'inscription : 14/06/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
10/50  (10/50)

MessageSujet: « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]   Mer 18 Juin - 0:29

    23h30. Précisément. Loris alluma silencieusement sa lampe torche, éclairant vivement sa chambre. Il était près pour son excursion nocturne. Avant de se coucher, ou plutôt de faire semblant de se mettre au lit, Loris avait prit soin de rester habillé, mais pas chaussé. Il avait déposé ses chaussures au pied de son lit immense, dans sa chambre immense. Il fallait avouer que les architectes de ce Manoir avait vu les choses en grand. Tout était sur-dimensionné ici. C'était incroyable, & à la fois effrayant...
    Il prit les clefs de sa chambre, son téléphone, qui ne captait plus rien mais qui servirait de montre et de lumière de rechange - au cas ou...-. De toutes façons ici on était jamais sûr de rien, mieux valait être doublement équipé que rien. Une fois quelques autres bricoles en plus prise, il les mit dans la poche de sa veste qu'il referma aussitôt avec le zip.
    Toujours sa lampe en main, il se baissa pour poser ses pieds à terre. Il inspira profondément et déposa sa lumière si précieuse sur le tapis et enfila ses baskets. Une fois nouées aux pieds, Loris se redressa avec la lampe et se leva. Il fit silencieusement le tour de la chambre. Tout était calme... & Bien sombre. Nul trace de qui que ce soit. Mr Sanders regardait sans cesse autour de lui. Si il avait tout fait pour être si discret c'était car il avait un peu peur... Bon, d'accord. Il avait vraiment peur, très peur. Il avait en permanence la chair de poule & en permanence aussi il vérifiait que rien d'anormal ne se produise autour de lui.
    Alors vous devez vous demandez, mais pourquoi se prépare -t-il si minutieusement à sortir à cette heure, si il a si peur ?
    Des réponses. Voilà ce qu'il voulait. Et Loris est quelqu'un de déterminé dans l'âme. Après ce mystérieux meurtre, on était toujours & encore plus sur ses gardes mais... Il y avait donc un tueur dans cet endroit maudit ? Ou était-ce autre chose ? & Si c'était autre chose, qu'est-ce que c'était ? Loris n'en avait pas la moindre idée. Voilà ce qu'il allait chercher. Des indices, n'importe quoi pour le mettre sur une piste, pour trouver un suspect...
    Même si la conscience de ce dernier lui avait dit dans sa tête quelques heures plus tôt : « Ne sors pas, tu vas le regretter. Ne quittes pas ta chambre, ils sont peut-être là, mais qui ?
    Des esprits ? Des créatures maléfiques ? Quoique ça pouvait être, ils avaient bien intérêt à ne pas avoir de conscience, eux, sinon ils allaient regretter ce meurtre bien longtemps.
    Mais même après vous avoir répondu ça, peut-être n'êtes vous toujours pas convaincu. Pourquoi la nuit ? Premièrement car il y a moins de monde. La nuit les gens dorment, ils ont peur et ne préfère pas sortir de leur chambre. C'est tout à fait compréhensible. D'ailleurs Loris commençait à regretter de ne pas avoir fait comme tout le monde ce soir-là. Bref, donc il y a moins de monde.
    Deuxièmement, le meurtrier revient toujours sur les lieux du crime. Peut importe la chose qui avait fait ça, elle reviendrait. & Loris voulait savoir si la chose préférait sortir la nuit, si il n'y avait pas de moment précis, ou si c'était le jour.
    Mais ça l'avancerait tout simplement de savoir qui avait commis ça. Certainement pas quelqu'un du Manoir. Mais alors qui ? Tout le monde avait déjà tout tenter pour s'enfuir ! Il n'y avait pas d'échappatoire. Si on ne pouvait pas sortir, comment quelque chose pourrait faire pour rentrer ? Donc si on procédait de cette façon, on pouvait penser que c'était un habitant du Manoir... Ou peut-être était-ce bel & bien une créature -pas un homme- mais qui habitait quand même le Manoir. Après tout, pratiquement personne n'allait au sous-sol. Une chose pouvait très bien s'y dissimuler...

    Loris était sur le seuil de sa chambre. Sa lampe en main, il éclairait le sol devant lui. Il ferma sa chambre à clef et se mit à marcher dans le somptueux couloir. Il avait l'impression de voir sans cesse des ombres mystérieuses se faufiler sur les murs et tous les autres endroits qu'il ne pouvait pas éclairait. C'était si... Effrayant. Pourquoi avait-il choisit de venir de nuit, bon dieu...

    Tandis que Loris traversait le Manoir endormit, il se demandait comment quelqu'un avait-il pu tuer quelqu'un durant la fête... Personne n'avait rien remarqué d'anormal, pourquoi la personne tuée était-elle sortit dehors ?

    Sans s'en rendre vraiment compte, Loris venait d'arriver dehors. Il avait de plus en plus peur. La nuit était noire & fraiche. Mais Loris, avec sa veste, n'avait pas froid. Il pointa la lumière face à lui, en direction de la Rivière... Rien n'y personne.
    Sanders s'avança silencieusement. Malgré qu'il faisait son possible pour ne faire aucun bruit, ses chaussures crissait légèrement sur le sol. Il fit un grimace et s'arrêta de marcher. Il ne se souvenait plus trop où le crime avait eut lieu. Il allait devoir se diriger à l'aveuglette.
    Complètement pommé, Loris avait l'impression de se perdre dans le jardin. En même temps, il se trouvait stupide. Il était sûr que si il faisait jour il se rendrait compte qu'il tournait en rond & que l'endroit n'était pas si grand qu'il en avait en ce moment l'impression.
    Il expira puis inspira profondément & repartit de plus belle. Ses pas le guidèrent par-ci, par-là, dans le noir si total avec une petit lampe torche pour se guider, pas facile du tout.

    Il se retrouva donc dans un endroit qu'il ne connaissait pas, qu'il ne reconnait pas. Une sorte... Ah mon dieu ! Une pierre tombale ! Loris était arrivé dans le cimetière. Il fit un pas en arrière & faillit trébucher sur une autre de ses pierres où avait été gravés « GHA NA SOMB ». Jamais le mystère de ses lettres n'avaient été résolu. Loris sortit son portable & écrivit un SMS. Il marqua ce qu'il y avait gravé sur la pierre tombale, ferma le message. Le message pour enregistrer le tout en brouillon apparut, il accepta, puis ferma. Voilà, il avait enregistré le tout dans son téléphone sans pour autant l'envoyer.
    Loris regarda ensuite autour de lui. Ou du moins essaya, une fois de plus, sans beaucoup de lumière c'était plutôt compliqué.

    Le mystère des lettres sur les pierres tombales lui trottaient dans la tête. Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Quel secret se cachait derrière tout ça ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Robins
x __ L'Ame du forum . <3
avatar

Nombre de messages : 2104
Age : 25
Localisation : Euh... Je crois que je suis au Manoir Oo
Date d'inscription : 20/02/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]   Jeu 19 Juin - 19:51


    Une soirée de plus était en train de s’écouler après le terrible drame qu’avait connu les habitants forcés de ce manoir. Une soirée encore était en train de s’écoulait après la mort tragique de Wyatt Cleef. Cela faisait un mois maintenant… Un mois que ce drame avait eu lieu. Tout le monde était chamboulé par ce qu’il s’était produit… Tout le monde avait des doutes sur ce Manoir, tout le monde savait que des choses louches avaient lieu, de temps à autres ici… Mais, personne n’auraient pu croire qu’un soir, lors d’une soirée, un meurtre allait avoir lieu… Oui, un meurtre. La version officielle était que le jeune Wyatt était mort suite à son état de santé déjà faible… Une crise cardiaque l’avait frappé, ou un truc du genre… Chelsea, elle, ne croyait pas du tout à cette version. Comment y croire ? Wyatt Cleef avait perdu sa vie en plein milieu du Parc, alors qu’il y avait une soirée et dans cette même soirée, il y avait la fille qu’il appréciait plus que les autres… Certains disent qu’il était parti fumer une cigarette mais, pourquoi aller si loin du manoir pour simplement fumer une clope, alors qu’il savait que ce Manoir n’était pas du tout sûr et que des choses étranges s’y produisaient… D’autres pensent que s’il est parti si loin, c’est parce qu’il avait du se disputer avec quelqu’un et que son cœur avait lâché à cause de ça… Mais, avec qui s’est il disputé alors ? Personne n’a vu ni entendu une engueulade… La seule solution pour Chelsea, était qu’il s’était fait embarqué par quelqu’un et s’était fait tué… Mais qui avait fait une chose pareille ? Un habitant du Manoir ou alors, celui qui les faisait subir tous ces cauchemars ?
    La jeune fille était complètement perdue, et elle se posait beaucoup de questions, trop de questions même… Comment pouvait elle allait dans un endroit seule maintenant, sans penser à la mort de Wyatt ? Comment pouvait elle faire confiance aux autres, en sachant que l’un d’entre eux était un assassin…? La vie au Manoir était de plus en plus difficile mentalement… Mais, elle devait résister. Ne pas craquer.

    Ce soir, au dîner, Chelsea n’avait rien mangé et, elle était vite retournée dans sa chambre, voulant passer un moment seule avec soi même. Aaron, son petit ami était resté avec son frère, Chuck et, il avait l’air d’avoir compris qu’il ne fallait pas la déranger ou ni même la voir pour le moment… La jeune musicienne se rappela de le remercier plus tard.
    Elle avait arpenté les grands escaliers avec calme, prenant tout son temps. Sur le chemin, elle croisa plusieurs habitants dont sa pire ennemie, July et sa meilleure amie Carolyn… Elle qui dans son état normal, lui aurait jeté une vanne ou un regard noir, ne fit rien, elle ne prêta aucune attention a sa meilleure ennemie, trop occupée à penser à tout et à rien. Elle croisa aussi des amis à elle, dont elle avait fait la connaissance ici mais, lorsqu’ils lui dirent quelques mots, Chelsea n’écouta pas et leur balança des vents lamentables… Décidément, elle n’était pas dans son état normal. Les gens n’insistaient pas, voyant parfaitement qu’elle n’était pas d’humeur a rire et à s’amuser, et puis d’ailleurs, peu de gens pensaient à s’amuser… Tout le monde baignait un peu dans le deuil et dans les questions sans réponses. Après quelques minutes de marche silencieuse, Chelsea arriva à la porte de sa chambre. Elle l’ouvrit et réalisa qu’elle avait oublié de la fermer… Elle alluma machinalement la lumière en appuyant sur le bouton, a droite de la porte… Puis, elle se laissa tomber sur son lit et regarda le plafond… Vivre ici devenait une habitude et elle commençait à oublier de quelle couleur étaient les murs de sa chambre, à New York… Elle eut un bref soupir et regarda l’heure sur son portable qui n’avait bien entendu aucun réseau… En observant l’écran, elle espérait voir un petit mot du genre « Vous avez reçu un SMS de… » mais non. Rien. Aucun message. Elle regarda ensuite dans sa boîte d’envoie avec un air maussade, il devait y avoir une centaine de message là dedans, des messages qu’elle avait envoyé à ses proches, espérant qu’ils les recevraient un jour mais, cet espoir s’évapora bien rapidement… A chaque fois, ses envoies étaient des échecs… Elle fourra alors son portable dans la poche de son Jean clair et troué au niveau des genoux, évitant ainsi de se démoraliser un peu plus qu’elle ne l’était déjà… Elle voulait trouver un remontant, et vite… Elle tendit alors sa main vers sa table de nuit et attrapa son Ipod. Elle l’alluma, mit les écouteurs dans ses oreilles et sélectionna une chanson qui éviterait de la déprimer un peu plus. Elle opta pour « Roxanne » de Police. Chanson rythmée et envoûtante. Chanson qui mettait la déprime de côté. Elle resta comme ça, allongée sur son lit pendant quelques instants, puis, tourna la tête vers sa valise… Il y avait tous ses vêtements à l’intérieur… Elle n’avait rien rangé dans l’armoire. Pourquoi ? La réponse peut paraître idiote mais, pour Chelsea, ranger ses affaires dans cette armoire voulait dire que l’espoir qu’elle avait de partir d’ici était parti… Laisser ses affaires dans sa valise, en bordel, par terre était comme pour lui rappeler qu’un jour, elle rentrerait chez elle mais, ce soir là, elle n’y croyait plus… Chelsea se leva alors, se dirigea vers la grande armoire et l’ouvrit. A l’intérieur, les affaires d’Aaron étaient toutes rangées. Il ne manquait plus que les siennes. Et elle commença à les disposer à l’intérieur. Ses T-shirt sur une étagère, ses jeans à côté, sous vêtements aussi et ses vestes diverses accrochées sur des cintres. Heureusement, Chelsea avait emmené avec qu’elle, la moitié de sa garde de robe. Elle était censée partir un mois en vacances avec Aaron et Chuck… Cela faisait plusieurs mois qu’ils étaient ici. Misère. Mais, la chose positive, c’est qu’elle s’amusait bien ici, malgré les quelques incidents… Comme, les Zombies, les chiens enragés et les plantes géantes. Chelsea fut parcourue de frissons pendant son rangement. Après quelques minutes, elle termina. Elle eut un long soupir et mit sa valise en dessous du lit. Chelsea tomba ensuite nez à nez avec sa guitare et elle eut un faible sourire… Pour la première fois depuis quelques temps, elle n’avait pas envie de jouer, mais pas du tout. Son cœur était ailleurs. Elle l’a rangea alors dans son étui :

    #♫ Pas ce soir ma belle…

    C’est alors que la porte s’ouvrit et Chelsea, qui n’avait rien entendu à cause de la musique qu’elle écoutait, sentit un main se poser sur son épaule et, elle se releva avec un sursaut avant de voir Aaron devant elle… Chels’ vit les lèvres de son copain remuer mais, n’entendit aucun son, à part celui de la voix du chanteur de Police et des instruments qui jouaient. Elle retira donc ses écouteurs et regarda Aaron avec interrogation.
    Celui-ci, avec un sourire, comprit qu’elle n’avait rien entendu et lui répéta :

    #♫ Comment tu te sens ?

    Chelsea le regarda et lui adressa un faible sourire. Elle savait que quoiqu’elle disait, il allait comprendre qu’elle n’était pas dans son meilleur jour, mais, elle n’avait pas envie de l’inquiéter. Et de plus, elle voulait passer la soirée seule, dans son coin. Ce n’était pas de la faute d’Aaron, non, lui n’y était pour rien. C’était elle et son caractère.
    Elle lui répondit alors d’un voix faible :

    #♫ Ca va, t’inquiète pas. J’ai simplement envie d’être un peu seule. Je te laisse la chambre, j’vais en bas. Désolée.

    Elle l’embrassa sur la joue, remit ses écouteurs dans les oreilles et se dirigea vers le porte, qu’elle ferma derrière elle. Aaron eut la gentillesse de la laisser tranquille. Il la comprenait bien et savait quand il fallait la laisser tranquille. Dans le couloir, elle vit Chuck lui faire un signe avec sa main et elle lui adressa un faible sourire en guise de réponse, puis, il disparut à son tour dans sa chambre. Le couloir était pour le moment désert. Sur les murs garnis de tableau assez vieillot, il y avait des grandes bougies dans des bougeoirs en métal, comme on a l’habitude d’en voir dans les films qui retracent la vie des personnes du 18éme siècle, vous voyez le genre. Chelsea changea la chanson. Maintenant, « Where is my Mind? » des Pixies résonnait dans sa tête. Arrivée aux escaliers, la jeune fille rencontra plusieurs personnes qui remontaient dans leur chambres, n’ayant pas envie de faire la fête, et cela pouvait se comprendre. Chels’ resta silencieuse et ne parla à personne. Les gens, eux, voyaient bien qu’elle jouait pour l’instant à l’insociable avec ses écouteurs dans les oreilles et, ils ne lui adressèrent pas la paroles, ce qui l’arrangea. Elle se dirigea alors vers le salon, voulant prendre un petit verre de quelques chose. Dans cette pièce, qui était habituellement remplis le soir, il n’y avait personne, à part un couple en train de s’embrasser langoureusement. Chels’ ne les regarda pas bien longtemps, préférant les laisser seuls avec leur intimité mais, elle ne fit en aucun cas demi tour, voulant absolument boire son verre d’alcool. Elle se servit alors de la bière à la Tequila et l’a bu cul sec. Elle s’enfila ainsi un peu plus de trois verres puis, le couple se rendit compte de sa présence et vu leur tête, Chels’ n’aurait jamais dû les voir… La jeune femme regarda Chels’ quelques secondes et remit son haut correctement et s’essuya les lèvres et l’homme, lui, se reboutonna la chemise. C’est ce qu’on appelle un fort moment de solitude, que ce soit pour le couple ou bien pour Chelsea.

    #♫ Merde ! Merde ! Toi ! Tu as pas intérêt à cafter ! T’as compris ?! Et toi ! Je t’avais bien dit qu’on aurait pas dû faire ça ici ! Tu t’imagines si ta copine nous surprend ?! Oh merde !

    #♫ Mais arrête ! T’inquiète pas ! Chelsea, s’il te plait, ne dis rien ! Pitié !

    #♫ Je n’ai rien vu, je vous laisse, salut !

    Chelsea se précipita de quitter la salle… Décidément, où qu’on soit dans ce manoir, on ne peut pas être tranquille !
    La jeune fille décida alors d’aller dehors. C’était sûrement une mauvaise idée, mais avec plus de trois verres dans le nez et ayant un peu chaud, elle avait vraiment envie de prendre l’air. Elle alla donc vers le tunnel et le traversa, écoutant toujours sa musique. Quelques semaines auparavant, dans ce lieu, elle avait vécu un moment plus qu’horrible, elle revoyait encore les Zombies et les chiens enragés sauter sur Alex’ et elle… La jeune musicienne marcha rapidement jusqu’à la sortie et une fois dehors, elle se sentit soulagée. Mais, pas pour très longtemps. Elle avait la tête qui tournait et venait de réaliser qu’elle n’avait pas de lampe de poche. Il faisait nuit noire… Misère. C’est alors qu’elle parvint à se souvenir qu’elle avait son portable dans sa poche, elle le prit et en profita pour regarder l’heure… 23h55. Il était tard, mais, ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de rentrer. Elle avait trop chaud pour le moment, pourtant, elle ne portait qu’une tunique orange, au tissus fin, aux bretelles fines et avec un décolleté et la température ne devait pas dépassé les 15°C… Malgré l’été.
    Elle chercha l’option lampe de poche dans son portable puis, une fois la chose trouvée, elle marcha a travers le jardin. Après de longues minutes a chercher un endroit, elle tomba sur une petite porte. Elle l’ouvrit et celle-ci grinça, mais Chelsea ne sursauta pas. Puis, elle sentit son portable vibrer. Elle le regarda avec plein d’espoir, pensant avoir reçu un message mais vit qu’il était en train de s’éteindre… Elle se retrouva rapidement dans le noir et ne savait toujours pas où elle était… Elle continua cependant sa marche, tout doucement puis, elle vit de la lumière un peu plus loin… A ce moment là, tout le monde aurait dû ressentir de la peur, mais elle ressentait plutôt du soulagement… Non, Chelsea n’était pas bourrée, elle était simplement pompette… Elle trébucha alors et la lumière se dirigea vers elle… La jeune musicienne se redressa puis regarda sur quoi elle était tombée et vit… Une… AH ! Une tombe ! Putain de merde ! Elle était dans le cimetière ! Elle lâcha alors un hurlement puis, s’arrêta en voyant la personne avec la lampe de poche se dirigeait vers elle…
    Lorsque la personne fut assez près, elle reconnut Loris Sanders. Certes elle ne lui avait jamais vraiment parlé mais, elle l’avait croisé à plusieurs reprises et connaissait son nom.

    #♫ Loris ? Loris Sanders ? Putain… J’ai eu peur.

    En même temps, comment en pas avoir peur en étant dehors, dans la nuit, un mois après un meurtre, dans un cimetière, avec un quasi-inconnu devant soi ? Seul superman pouvait ne pas avoir peur… Mais Chelsea, ce n’est qu’une musicienne de 18 ans… C’est pas du tout Superman…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loris Sanders

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 23
Localisation : Here... Or... Behind You.
Date d'inscription : 14/06/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
10/50  (10/50)

MessageSujet: Re: « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]   Mer 25 Juin - 16:35

    Loris ne pouvait plus quitter des yeux la tombe face à lui. Un jeune garçon de 15ans était mort, & enterré devant lui. Le jeune homme déglutit avec difficulté. Il avait du mal à s'imaginer qu'un enfant si jeune puisse être mort ici. Le visage dur, il s'accroupit devant, pointant sa lumière sur les lettres gravés près de la date. Pas de nom ni de prénom sur la tombe. Juste « GHA NA SOMB » & 1991 - 2006. Il était mort il y avait deux ans de cela. Loris se redressa finalement & fit quelques pas pour s'éloigner de cette vision qui, il le sentait, allait finir par le hanter.

    Il se passa la main dans les cheveux et alla s'appuyait sur l'un des murs qui refermer le cimetière. Il prit son portable dans ses mains légèrement moites et vérifia l'arrivée de SMS. Toujours rien. Jamais rien d'ailleurs. Son portable ne passait plus, comme tous les autres portables. Ici il n'y avait pas non plus internet, ni de téléphone fixe. Il n'y avait absolument aucun moyen de communication avec le reste du monde. & Même dans le jardin, on avait l'impression qu'une bulle immense s'était refermé sur l'endroit, faisant ainsi une nouvelle porte fermée pour les habitants.

    - Loris ? Loris Sanders ? Putain... J'ai eu peur., dit une voix près de lui.

    Le jeune homme se retourna en sursaut, pointant sa lumière sur la nouvelle venue. Ah, Chelsea. Ou quelque chose dans ce genre. Il ne la connaissait pas, ou plutôt si, mais juste de vue. Ils ne s'étaient encore jamais adresser la parole. Ma foie, c'était l'occasion.
    Le jeune homme, surprit, se redressa en poussant un petit soupir de soulagement. Heureusement que c'était bien quelqu'un & pas autre chose qui venait de débarquer. Finit les frayeurs.
    Loris lui adressa un petit sourire & rabaissa sa lampe, pour ne pas trop l'éblouir, après quoi il fit quelques pas dans sa direction à s'arrêta à deux mètres d'elle.

    - Salut Chelsea. Toi aussi tu m'as fais peur, j'avoue.

    Il ne savait pas trop quoi dire. Elle l'avait surpris. Loris se rendit compte qu'il transpirait un peu. De chaud ? Il ouvrit le zip de sa veste afin d'avoir un peu plus d'air. Le changement lui fit tout de suite du bien, il avait bien moins chaud à présent.
    Le jeune homme se fraya un chemin vers elle & l'invita à le suivre. Ils allèrent vers l'entrée du cimetière. Les lumières du Manoir, d'ici, leurs parvenaient. Du coté des chambres, comme du salon, comme du sous-sol aussi... Même la nuit il y avait pas mal d'activités. Loris pensa qu'à cette heure si il aurait pu être en train de dormir. Une ombre de sourire passa sur son visage mais disparut aussitôt. Il revoyait l'image de la tombe...

    - Pourquoi es-tu venue ici ? Si tard j'veux dire ?

    Il ne savait vraiment pas quoi dire. Ces derniers temps, les mots lui manquaient. Enfin, quand je dis ces derniers temps, je veux plutôt dire ces deux dernières années que Loris avaient passées. Sa vie n'était que l'ombre d'elle-même maintenant. Disons qu'il se laissait aller. & Si ça se trouvait, il n'allait surement jamais ressortir de cet endroit maudit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea Robins
x __ L'Ame du forum . <3
avatar

Nombre de messages : 2104
Age : 25
Localisation : Euh... Je crois que je suis au Manoir Oo
Date d'inscription : 20/02/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]   Jeu 3 Juil - 20:08

  • Il faisait froid et cet endroit n’était pas le plus accueillant du Manoir… Vraiment pas… Chelsea préférait largement sa chambre, la cuisine ou encore le salon. Surtout à cette heure de la nuit… Son portable était éteint, elle n’avait donc aucun moyen pour s’éclairer et en plus, elle était dans le cimetière, entourée de tombe… Si ça se trouve, c’est de là que vienne les Zombies… En pensant à ça Chelsea fut parcourue de frissons mais, heureusement, elle n’était pas seule et était vraiment soulagée… Devant elle, se tenait Loris Sanders, un homme un peu plus vieux qu’elle qui venait de Londres d’après ce qu’elle avait entendu. Il était mignon, ça personne ne pouvait le nier mais, d’après les rumeurs, il n’avait pas eut beaucoup de chance en amour ici… Il flirtait avec Alexia, une fille que Chels’ avait rencontré en pleine nuit dans le tunnel mais ensuite, il s’était grandement rapproché de Beautiful… Les deux jeunes filles s’étaient prises le chou et Loris avait tout reçu par la suite… Il avait perdu les deux filles d’un coup… Le pauvre… C’était pour ça que Chelsea connaissait le nom de ce jeune homme, cette histoire avait fait le tour des habitants mais la jeune musicienne, qui n’était pas une adepte de la « Potin Mania » n’avait pas critiqué ni raconté ça à tout le monde, d’autres s’en étaient chargés.
    Ce Manoir était pire qu’un lycée, tout le monde savait tout… Non mais franchement ! Mais, retournons à notre cimetière. Loris venait était un peu plus loin devant elle et maintenant sa lampe torche vers cette dernière. Chelsea mit alors son bras pour ne pas trop être éblouit puis, elle se releva lorsqu’il se rapprocha, tout en baissant sa lampe… Elle se frotta alors les genoux qui étaient plein de terre puis, faillit perdre l’équilibre… L’alcool qu’elle avait bu circulait toujours dans son sang…

    « Salut Chelsea. Toi aussi tu m'as fais peur, j'avoue. »

    #♫ J’suis désolée, c’était pas mon but…

    Elle disait vrai… Chelsea n’avait pas eu l’intention de lui faire peur pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait pas eu l’intention de venir dans le cimetière en pleine nuit… Elle n’avait pas peur de grand-chose, mais ça, c’était un truc qui lui foutait les jetons. Et, il y avait de quoi… Elle repensait à l’idée que c’était l’endroit où tous les Zombies « dormaient »… Pitié, que ce ne soit pas le cas et si oui, faite qu’ils ne soient pas là. Un vent frais souffla alors et Chelsea, qui ne portait rien de très chaud frissonna légèrement… Pourquoi était elle venue là ? La seule chose positive c’est qu’elle faisait la rencontre de quelqu’un et encore, elle aurait très bien pu la faire dans le Manoir, au chaud, loin de cet endroit…
    Chelsea suivit alors Loris, regardant autour d’elle avec appréhension, à chaque fois qu’il y avait un bruit étrange, elle s’arrêtait et son cœur battait plus vite puis, réalisant qu’elle était en train de s’éloigner de Loris, elle courrait jusqu’à lui, ne voulant surtout pas se retrouver seule… Alors qu’ils se rapprochaient de la sortie de ce cimetière, Loris prit la parole :

    « Pourquoi es tu venue ici ? Si tard j’veux dire ? »

    Bonne question… Chelsea essaya de se rappeler de tout ce qu’il s’était passé, après les nombreux verres qu’elle avait bu, ce n’était pas une tâche facile… Depuis la mort du frère Cleef, elle voulait être seule le plus souvent possible, c’était pour ça à la base qu’elle avait quitter la chambre… Elle ne regretta pas vraiment son choix, elle avait eu besoin de prendre l’air… En tout cas, elle hésita à dire la cause de sa sortie nocturne puis décida de tout déballer, après tout, ça lui ferait sûrement du bien…

    #♫ Euh… J’ai quitté ma chambre parce que je voulais être seule et que je savais que je n’allais pas trouver le sommeil… J’ai voulu aller dans le salon mais euh… Il était occupé et on m’a viré alors j’me suis retrouvée dehors et j’suis tombée par hasard sur le cimetière… J’sais vraiment pas ce qu’il m’est passé par la tête, j’ai peur de venir dehors, en pleine nuit après ce qu’il s’est passé récemment… J’suis un peu idiote… Et toi, qu’est-ce que tu fais ici à cette heure si tardive ?

    Peut être était-ce une question déplacée mais tant pis… Il lui avait bien demandé… Les deux jeunes prisonniers de ce manoir quittèrent enfin le cimetière. Pas trop tôt ! Mais, Chelsea n’avait pas envie de rentrer dans le Manoir, même s’il y faisait plus chaud… Elle avait envie de se poser dans un coin, peut être avec Loris et parler de tout et de rien, se soulager aussi, dire tout ce qu’elle avait sur le cœur peut être mais, ce serait égoïste et prendre le cœur des gens en otage n’était pas ce qu’elle aimait faire… Elle regarda alors le jeune brun qui devait avoir une tête de plus qu’elle puis, observa les alentours… Pour une fois, elle n’avait pas envie de faire la fête, de boire jusqu’à en vomir et de danser comme une folle… Elle se sentait bizarre, avait envie de calme et de parler sérieusement avec quelqu’un…

    #♫ Euh… Ca te dis d’aller s’asseoir près de la terrasse ou n'importe où, même là et de discuter un peu, faire connaissance… Je n’ai pas vraiment envie de rentrer dans le Manoir, ni de me retrouver seule… Enfin, c’est toi qui vois…


Désolé, c’est un peu nul –‘ J’ferai mieux au prochain post =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Si tu as peur c'est normal. » [Chelsea]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • L'EXTERIEUR :: CIMETIERE .-
Sauter vers: