AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camron Johnson
CutyModo | D'lor en boîte <3
avatar

Nombre de messages : 2255
Age : 27
Localisation : D.T.F.
Date d'inscription : 04/04/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]   Sam 12 Avr - 15:14

Mais quelle idée Camron avait eu de se rendre dans le cimetière, lui même ignorait pourquoi il était là, surtout qu’il était loin d’être le genre de perosnne qui aimait se ballader dans se genre d’endroit ! Dire qu’il y à des personnes qui aiment ça ! Quoi vous me croyez pas ? Pourtant c’est vrai, mais le jeune homme n’avait jamais vraiment compris se genre d’attitude, quel plaisir pourrait-on avoir à se ballader parmi les morts ? C’est le truc le plus glauque qui puisse exister.
C’était la première fois qu’il se rendait ici, et pour tout vous dire, l’endroit était moin d’être rassurant, surtout qu’il devait être minuit passer, il fait noir, un brouillard avait envahi toute la place, de quoi ne plus voir à 30 centimètre après le bout du nez. Il faisait très calme, mais c’était loin d’être un silence qui peut vous mettre à l’aise loin de là ! Surtout que les seuls bruit qu’il entendant, était le hululement des chouettes qui volant au dessus de sa tête. Se qui stressait Carmon mise à part l’endroit en lui-même ? C’était qu’un mort, ou plusieurs, sortent de leur cerceuil. Bien qu’il savait que c’était le genre de chose qui était a cent pour cent improbable, c’était une crainte qui submergeait beaucoup de personne quand il se retrouvait dans se genre d’endroit ; étrange, c’est vrai, mais c’est comme ça. D’autant plus qu’on ne pouvait pas nier le faite que le château n’était pas des plus normale qui puisse exister, il s’y passait toujours des choses étranges, alors imaginer dans un endroit au des centaines de mort avaient été enterrer au cours des siècles précédent, il ne restait plus qu’à espèrer que lui, ainsi que les autres, ne finissent pas par les rejoindre six pieds sous terre, et qu’ils n’étaient pas coincer ici pour le restant de leur vie.
Camron continuait de marcher doucement, s’éclairant avec une lampe torche pour ne pas foncé n’importe où, entre les pierres tombales étrangement bien conservée voyant les dates qu’on pouvaient trouver dessus. La plus récente, qu’il avait croisée du moins, datait d’au moins 70 ans, et vu le nom gravé dessus, ça devait être une femme qui était enterrer juste en dessous, mais que c’était un nom russe, imprononsable à son gout, il pouvait bien se tromper.
Il s’arreta quelques minutes plutard, juste en face d’une tombe avec un nom qu’il avait déjà vu quelques part


* Princess Consuela Banana Hamac… Se nom me dit quelque chose*

Il restait avait la lampe torche fixer sur la pierre tombale de la princesse pendant une bonne dizaine de minutes, ne se rappelant plus où il avait bien pu croises se nom. Il avait l’impression de connaître l’histoire de cette princesse enterrer sous ses pieds, mais comment ?
Camron sursauta soudainement quand il entendit un bruit étrange qui n’était pas si loin de lui. Il bougea alors la lumière vers la source du bruit et vit une silhouette fini, sombre qui s’avancait vers lui ! Il stressait ? Oui ! Il ne le niait pas, surtout ici, mais il se rassurait en se disant que soit c’était son cerveau qui lui jouait des tours

_________________

« L’amour n’est pas l’amour s’il fane
lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne,
quand la vie devient dure,
quand les choses changent,
le vrai amour reste inchangé »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]   Sam 12 Avr - 15:48

« Un journaliste n’a jamais froid aux yeux ! »
Voilà l’expression qu’utilisait régulièrement Mrs Bones, la récente prof de Journalisme de June avant qu’elle n’aie son diplôme et qu’elle ne travaille pour le London Time, un journal d’actualité, Manymore, un magazine people et autres. C’était une belle journée d’été, non, pas le jour où la belle blonde sortit de son lit à une heure tardive, mais la journée où elle avait reçu son diplôme aux côtés de ses amis journalistes. Qu’est ce qu’elle ne donnerait pas pour la revivre ! On avait organisé un grand barbecue, autour d’une piscine, les sandwichs se promenaient un peu partout, la musique était à fond.
Le soir, les jeunes étudiants maintenant diplômés s’étaient réunis dans la discothèque la plus in de la ville, ils avaient même pris un bain tous ensemble, champagne et ambiance de folie. C’était sans conteste la plus belle des journées dans sa carrière de journaliste, hormis le jour où elle avait reçu une lettre qui lui informait son admission à l’école supérieure de Journalisme à New-York. Mais nous n’en sommes pas là aujourd’hui.

Depuis que June est arrivée dans le Cursed Castle, c’est le nom que tous ses habitants lui donnaient, elle n’avait qu’une envie : retourner dans son appartement design à Londres, aller au travail, interviewer des stars, écrire, écrire, écrire…Elle n’avait l’occasion de rédiger que des articles sombres exprimant le ressentiment qu’elle avait à être éloignée de ses proches. Heureusement pour qu’elle, qu’elle aie loué des liens avec quelques personnes, notamment son amie Amber qu’elle adorait vraiment.
Donc, un soir de pleine lune, comme si il ne faisait pas déjà assez vraiment-mort-de-trouille dans les parages, June n’arrivait décidément pas à dormir. Elle se leva, sans faire de bruit, toujours assise dans son lit, à contempler sa voisine de chambre Heather Simpson qui dormait profondément. La journaliste soupira et se leva : tant pis si elle se faisait attaquer par un loup-garou.

Les mains légèrement tremblantes, elle se passa un long manteau de laine gris, laissant ses cheveux desséchés qui tombaient comme de la paille sur ses épaules, et se dirigea vers le réfrigérateur de la cuisine, toujours dans le noir. Elle ne voyait pas de lumières et n’avait en aucun cas envie de réveiller les autres, aussi, elle prit le risque de ne se cogner pas moins de 9 fois l’orteil contre quelque chose qu’elle n’identifiait pas.
June ouvrit donc la portière, jetant régulièrement des coups d’oeils derrière elle bien qu’elle ne vit pas grand-chose, et en sortit une boîte de biscuit sans sucre au goût répugnant. Des biscuits dans un réfrigérateur. On aura tout vu, dans ce château.

La jeune femme blonde, tout en mordant dans les petits gâteaux secs, ouvrit délicatement la grande porte d’entrée pour sortir dehors, le cœur battant à tout allure. Qu’elle était bête ! Sortir dans un temps pareil…un lieu pareil…dans des circonstances pareilles ! Elle ne s’étonnerait pas si un gigantesque zombie lui arrachait les yeux ! June mit les mains dans ses poches, mâchant le reste des biscuits, puis s’arrêta soudain net. La porte de fer, rouillée, juste devant elle. La porte du cimetière.

« Un journaliste doit avoir l’esprit positif et curieux. »
Disait aussi Mrs Bones ! De quoi avoir peur ? Les zombies, ça n’existait pas. N’existent pas. N’existent pas.
Se répétant la phrase dans sa tête, elle inspira profondément et, d’un coup de pied, ouvrit le petit portail devant elle. La jolie blonde avait l’impression que son cœur allait lâcher. Sortir de sa poitrine. Une brume qui se répandait entre les tombes. Une odeur de pourri. Les bruits légers, incessants, des chouettes qui hululaient. June fit quelques pas avant d’arriver devant un arbre déraciné, tombé par terre. Avec une expression d’horreur dans le visage, elle se retourna et aperçu une silhouette…qui la regardait. Et alors, elle laissa tomber la boîte de biscuit par terre, et tenta de crier, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Le visage blanc, dépourvu d’expression, elle resta au moins deux minutes, la bouche ouverte, quand enfin, un cri strident qui aurait pu réveiller les morts –c’est le cas de le dire- sortit de sa gorge, tandis qu’elle sentait ses jambes flageolantes se dérober peu à peu. Elle essaya de s'enfuir mais ne pouvait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Camron Johnson
CutyModo | D'lor en boîte <3
avatar

Nombre de messages : 2255
Age : 27
Localisation : D.T.F.
Date d'inscription : 04/04/2008

» TELL ME ABOUT YOU
» Relationship .:
» Sujets .:
» Are you affraid ?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]   Lun 14 Avr - 19:02

Camron avait toujours la lampe fixer sur la silhouette sombre qui regardait vers lui. Pourquoi s’obstinait-il à croire que ça devait-être une espece de mort-vuvant qui le suivait ? Surment parce qu’aucune personne d’esprit sencer ne s’aventurerais dans un cimetière tard dans la nuit ! L’ambiance n’était pas pour le rassurer, il regrettait déjà de s’être rendu ici, il ne savait même pas pourquoi il était là à vrai dire. Il marchait lentement, sans faire de bruit

« Qui est là ? Je suis armé je vous préviens. Jhésiterait pas à vous attaquez s’il le faut »

C’était pas vrai, bien evidement, comme s'il était du genre à se ballader avec une arme à feu sur lui, et même si c'était le cas, il n'aurait jamais penser la prendre alors qu'il était sencer être en vacance en se moment même et non dans l'endroit le plus stressant qui puisse exister. Il plongea sans vraiment s'en rendre compte sa main qui ne tenait pas la lampe torche dans sa poche, la seule chose qu’il y trouva était la bague de fiançaille de Carolyn qu’il n’avait toujours pas retirer de sa poche depuis le fameux jour où il l’avait demander en mariage et qu’elle avait refuser. Il savait que cette bague ne lui serait pas d’une grande aide mais il la sera toujours entre ses doigts. Il se sentait légèrement ridicule de menacer, la personne qui se trouvait à quelques mêtre de lui alors qu’il n’avait rien pour se défendre. Et puis même si c’était le cas, il était bien connu que quelqu’un de déjà mort ne pouvait pas mourir une deuxième fois. Et c’était encore moins une bague qui allait le protéger de n’importe quelle attaque… Ca serait totalement idiot de croire à se genre de chose. De toute façon, même s’il était réellement armé, Camron aurait été totalement incappable de bouger pour se défence, il avait bien trop peur pour le moment

*Arrete Carmon, tu sais bien que les monstres et tout le reste ça n’existe pas !*

C’est vrai, on voyait se genre de chose dans les film ou dans les clips de Michael Jackson mais pas dans la réalité, en admettant qu’ils n’aient pas atterit dans un monde totalement parrallele. Pour que des portes du chateau disparaissent sous leur nez comme ça, il ne devait pas se trouver dans l’endroit le plus normal du monde. Il continua à avancer doucement vers cette silhouette qui lui faisait de plus en plus peur, surement parce qu’elle n’avait même pas bouger depuis qu’il l’avait remarquer. Peut-être était-elle, ou il, autant effrayer que lui, bien que c’était impossible surement. Se n’est qu’après quelques secondes qu’il se trouva enfin enface et vi le visage de la personne… C’était loin d’être un mort vivant, il le savait car il l’avait déjà croiser plusieurs fois dans le château, elle était coincée tout comme lui dans cette endroit. Mais voir soudainement son visage le fit sursauter, surtout que la jeune femme était totalement fixée sur elle même et ne semblait plus ne pouvoir dire quelques choses ! Elle avait peut être encore plus peur que lui !

« Je crois que je viens d’avoir la plus grosse peur de ma vie… »

Le battement de son cœur commencait peu à peu à rependre un rythme plus ou moins normale, heureusement car s’il avait continuer à battre de plus en plus fort, il aurait fini par exploser. Il fini par baisser la lumière des yeux de la jeune femme et sortit sa main de sa poche. Il avait serrer tellement fort la bague entre ses doigts qu’il avait la trace marquer sur sa main

_________________

« L’amour n’est pas l’amour s’il fane
lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne,
quand la vie devient dure,
quand les choses changent,
le vrai amour reste inchangé »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]   Mer 16 Avr - 13:58

C’est le cœur battant, et la main posée lourdement sur son ventre que June vit avec précision la silhouette d’un homme, qu’elle avait pris pour un zombie, s’avancer vers elle. La journaliste recula d’un pas en arrière et trébucha sur un caillou derrière elle, ce qui la fit tomber en plein dans le tronc d’un arbre. L’homme avançait encore, il était tout près, mais elle n’arrivait pas encore à voir son visage…June se releva péniblement, une main sur sa tête qu’elle sentait à la fois chaude et humide, puis, de l’autre main, elle tatonna derrière elle jusqu’à trouver un gros caillou, comme un rocher dans une falaise, qu’elle saisit. Elle avait envie de crier, encore, de s’enfuir à toutes jambes de ce cimetière maudit, mais paniquer ne sauverait pas sa vie pour autant. La belle blonde leva son bras, prête à lancer le gros caillou sur la tête de celui qui s’approchait aussi près d’elle, quand elle l’entendit dire qu’il était armé…
Etrange, pensa-t-elle. Dans les films, les monstres criaient, de leur voix rauque qui vous faisait froid dans le dos, pour s’élancer sur leur victime afin de la déchiqueter, de la massacrer…June frissonna. Elle recula d’un pas jusqu’à voir complètement le visage du jeune homme devant elle…Elle l’aurait parié ! Tout à fait louche, de venir dans un endroit pareil à plus de minuit ! La journaliste lança le caillou si près de son visage qu’il rata sa cible et alla se poser sur une pierre tombale. Non, pas possible…elle avait des hallucinations, c’est certain. Pendant un instant, June aurait juré voir la tombe bouger légèrement ! Mais ce n’était pas…comme dans les romans, ou les films. Elle le savait, elle avait pratiquement lu tous les Stephen King…Quand elle sursauta. Ce garçon, devant-elle…pas possible ! Elle le connaissait !
Alors voilà, aussi bête que cela puisse paraître, cet homme là vivait dans le même château qu’elle mais elle n’avait pas remarqué qu’il puisse bien comploter quoi que ce soit ici ! June ouvrit grand la bouche, comme lorsqu’elle s’étonnait de quelque chose, et ramassa un gros bâton de bois qu’elle n’avait pas remarqué avant.

«Arrière ! » cria-t-elle en prenant un air méchant.

A cet instant précis, elle n’avait peut-être pas toute sa tête mais savait encore qu’il n’était pas…prudent…de faire confiance à un inconnu qui traînait dans des endroits pareils la nuit ! Mais soudain, June laissa tomber le bâton. C’était ridicule, elle aussi, elle était bien là, non ?

«Désolé. Parfois, j’ai tellement la frousse que je deviens psycopathe» dit-elle, le visage blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais qu'est ce que je fou ici ? [June]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • L'EXTERIEUR :: CIMETIERE .-
Sauter vers: